Les pleurs de l’enfant

Les pleurs de l’enfant

Entendre son enfant pleurer n’est jamais chose agréable. Plus que cela, c’est quelque chose qui vous brise le cœur, qui vous rend triste. Cependant, il n’est rien de plus naturel qu’un bébé qui pleure pour attirer l’attention de ses parents. Que ce soit pour vous indiquer qu’il a faim, que sa couche doit être changée ou tout simplement qu’il est fatigué. Il s’agit d’une façon de s’exprimer qui remplace la parole, d’un simple réflexe non contrôlé.

Alors avant de paniquer, d’être bouleversée ou d’avoir de quelconques remords, essayez simplement de comprendre le pourquoi de la situation. Ce n’est que comme ça que vous pourrez l’apaiser et que vous retrouvez vous-même un état de sérénité. Avant tout, retenez bien que vous devez établir une réelle forme de communication avec votre bébé.

Que veulent dire les pleurs de votre bébé ?

pleurs d'un enfant - bebeDurant les premiers mois de vie de votre bébé, celui-ci aura tendance à pleurer de façon régulière, mais sans aucune raison précise. En effet, ce n’est qu’à environ 4 mois que celui-ci essaiera réellement de s’exprimer et de vous faire comprendre qu’un besoin se fait ressentir.

Selon certains professionnels, il serait possible de distinguer différents pleurs bien spécifiques chez votre bébé. Un pour exprimer la faim, un autre pour exprimer la fatigue, un troisième pour exprimer un sentiment d’inconfort ou de douleur. Comprendre les pleurs de votre nouveau-né, c’est être capable de déterminer son niveau de détresse. En effet, plus les pleurs seront intenses et élevés, et plus la nécessité sera importante. Cette différence entre les pleurs serait donc perceptible au bout de 3 ou 4 mois. Là où, par exemple, des pleurs qui commencent doucement avant de s’intensifier seront généralement des pleurs causés par la faim, un cri aigu et spontané pourrait exprimer une douleur.

Cependant, soyez conscient qu’un bébé peut tout à fait pleurer pour différentes raisons à la fois, c’est pourquoi il peut être difficile de toujours le comprendre et d’en identifier la cause. Évitez d’ignorer les pleurs de votre enfant, surtout si vous n’avez rien tenté pour les décoder (surtout durant les 3 premiers mois). En effet, en cherchant la bonne solution et en témoignant de votre sollicitude, vous serez capable de montrer à votre enfant que l’environnement dans lequel il se trouve est parfaitement bienveillant. Prendre soin de lui et évaluer ses besoins permet d’établir une réelle relation de confiance. Evidemment, il y aura toujours certains moments où vous n’aurez d’autre choix que de le laisser pleurer. Mais avant cette étape, cherchez tout d’abord à le réconforter afin qu’il sache que vous pouvez le comprendre. Sachez qu’en moyenne, un enfant pleure entre 2h et 3h par jour, ce qui est tout à fait normal.

Comment calmer votre bébé ?

Pour calmer efficacement et rapidement un bébé qui pleure, il faut avant tout comprendre la raison de son état d’inconfort. Là ou des pleurs pendant l’allaitement peuvent indiquer des coliques ou un manque d’appétit, des pleurs lorsque votre enfant se trouve dans vos bras peuvent indiquer un état de fatigue, une sensation de faim ou une envie d’attention, tout simplement.

Faut-il lui donner la tétine ?

Donner la tétine à votre bébé pour le calmer peut se trouver être la bonne solution, si vous êtes capable de la gérer comme il faut. En effet, il n’est pas rare de voir un fœtus sucer son pouce dans le ventre de sa mère. Après la naissance, ce réflexe, destiné à calmer ou à apporter du plaisir, peut être conservé par le bébé… Pour son propre bien, vous ne devez pas en faire une habitude. La pédiatre Edwige Antier dit : « La sucette fait saliver le bébé, il la perd et vous réveille dix fois parce que, contrairement à son pouce, il ne peut  la reprendre tout seul ; et bientôt la garder en bouche même quand il n’en a pas besoin, tout simplement pour ne pas la perdre. Un véritable piège qui peut être évité en lui donnant son lait, sein ou biberon à la demande, car tous les bébés se règlent tout seuls. Le faire patienter en lui donnant la sucette n’ est pas une bonne solution ! »

Méthodes simples pour calmer votre bébé

calmer son bébé - son enfant
Plusieurs méthodes simples et basiques peuvent être employées en cas de pleurs de votre bébé. Après quelques semaines d’entraînement, vous commencerez à très rapidement comprendre et analyser ses besoins en fonction de l’heure, de l’expression de son visage ou de ses différentes réactions. Afin de calmer votre bébé, vous devez lui montrer qu’il se trouve dans un environnement agréable et confortable (cela peut paraître évident, mais tâchez de favoriser les espaces calmes.) Pour cela, vous pouvez par exemple le prendre dans vos bras, lui caresser le dos ou tout simplement lui parler. Le contact, la sensation de chaleur ainsi que votre voix auront tendance à le rassurer et à l’apaiser. De plus, sachez qu’un bain chaud aura un effet relaxant sur lui (n’hésitez pas à lui caresser le ventre lorsqu’il baigne dans l’eau.)

D’autres moyens peuvent être utilisés, comme les berceuses, la musique classique, l’utilisation d’une bouillotte tiède, une promenade, se servir d’un bruit de fond (sèche- cheveux, eau qui coule…). Il n’existe évidemment pas de solution miracle. C’est à vous d’essayer différentes méthodes et de vous adapter. Si vous ne parvenez pas à calmer votre enfant, pas de panique ! Gardez en tête que cela n’est en rien de votre faute, et qu’il faut tout simplement laisser le temps agir de lui-même.

Aux alentours de ses 1 an, votre bébé commence à être capable d’identifier les inconnus qu’il rencontre. De ce fait, soyez particulièrement vigilant, car il pourrait très bien se mettre à pleurer simplement parce que vous ne vous trouvez pas dans la même pièce que lui. Cette « angoisse de séparation » peut et doit être gérée, surtout si vous prévoyez de laisser votre enfant en garderie. Si votre bébé se met à pleurer sans raison apparente, surtout ne paniquez pas. Cherchez à le comprendre et à en trouver les causes, puis agissez en conséquence. Même si vous ne parvenez pas à le calmer malgré toute la bonne volonté du monde, dites-vous que pleurer peut être bon pour sa santé et qu’il se contente tout simplement d’évacuer toutes les tensions accumulées au cours de la journée.

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart

Votre panier est vide.