La grossesse : un instant tant attendu par les futurs parents

La grossesse : un instant tant attendu par les futurs parents

Face à l’heureux évènement, les doutes et les incertitudes peuvent angoisser la future maman voire même le couple. En effet, une grossesse les amène à s’interroger sur le bon déroulement de celle-ci voire au-delà..

Quels sont les premiers signes inhérents à la grossesse ? Quelle est la meilleure manière de faire l’annonce au futur papa ? Quelles sont les modifications apportées par la grossesse sur le corps de la future maman ? Quels sont les premiers signes de bébé dans le ventre de sa mère ? Quels sont les risques potentiels, quels sont les conséquences de l’alcool et/ou du tabac sur la grossesse ou encore des médicaments éventuels ?

Enfin, surtout durant une première grossesses, le couple souhaite connaître les nombreux points sur les 3 trimestres. Comment se passe le cap du 1er trimestre ? A quel moment je peux dire à mon entourage que je suis enceinte ? Que se passe-t-il durant le second trimestre de grossesse ? Est il possible d’avoir des complications et comment les gérer ? Et si je suis en activité, que dois-je faire ? Comment se préparer pour le dernier trimestre et l’arrivé du bébé au sein du foyer ?

Les multiples symptômes de la grossesse

atelier futur parent - formation parentalitéLes premiers symptômes ne sont pas les mêmes d’une femme à l’autre. Pour confirmer une grossesse, il suffit dans un premier temps d’une absence de menstruations. Puis un test de grossesse acheté en pharmacie pour lever le premier doute et, pour finir une prise de sang où l’on mesure le taux de BêtaHCG dans le sang, ce qui confirme ou infirme cette grossesse.

Ensuite physiquement, vous pouvez avoir une modification de l’état des seins. Ils peuvent devenir beaucoup plus volumineux, douloureux voire sensibles au toucher. Durant l’avancée de la grossesse, les veines des seins peuvent être plus saillantes et les auréoles prennent une couleur plus foncée.

Vous pouvez aussi ressentir une fatigue plus prononcée qu’à votre habitude. C’est le cas notamment au cours des premières semaines de grossesse. Cette fatigue est relative à l’augmentation des taux de progestérone dans l’organisme. Il s’agit d’une hormone d’entretien de la paroi utérine utile pour la grossesse.

Entre 60-70%, les femmes en début de grossesse ont des nausées matinales, elles se font surtout sentir entre la 2ème et la 8ème semaine. En général, ces inconvenances se réduisent à partir de la 16ème semaine. Les nausées peuvent se produire parfois en plein jour voire la nuit avec des remontées acides. Pour atténuer leurs effets, il est conseillé de boire beaucoup d’eau, de se restaurer par petites portions, l’aromathérapie, l’acupression ou d’autre méthodes naturelles permettent de les limiter. Si vous souhaitez aborder ces sujets, ou encore avoir des réponses a vos questions, venez en parler au cours d’une formation parentalité.

En parallèle, une grossesse peut provoquer une fréquente envie d’uriner car l’utérus gagne en volume et prend appui sur la vessie. Cela se manifeste entre la 6ème et la 8ème semaine de grossesse. Une femme enceinte peut être sujette à des sautes d’humeur irrépressibles, comme des envies soudaines de pleurer ou des crises de colères.

Elle peut également avoir une hypersensibilité aux odeurs. Elle peut détester des odeurs fortes comme le thé, le café voire les fritures. A contrario, elle va réclamer des aliments assez étranges qu’elle ne tolère pas en temps normal. Enfin, une femme enceinte peut ressentir des crampes musculaires au niveau des membres inférieurs au cours du 1er trimestre de la grossesse.

Comment annoncer une grossesse au futur papa ?

Une grossesse est un évènement heureux, particulièrement attendu dans un couple qui s’engage dans une relation durable. Toutefois, la manière de l’annoncer au futur papa peut revêtir plusieurs formes. On peut jouer l’effet de surprise en laissant quelques indices trainer à travers le foyer. On peut également l’annoncer au cours d’une soirée romantique. On peut accrocher quelques photos bien ciblées qui le feront réfléchir. Sinon, on peut lui demander sa disponibilité pour la date prévue de la naissance.

Quel que soit la manière à adopter pour annoncer la grossesse au futur papa, il faut choisir un moment où il est à l’écoute et disponible. Cela permet de bien marquer l’évènement. Une grossesse épanouie doit être le fruit d’un partage à deux, afin que le bébé puisse ressentir l’amour entre ses deux parents.

Les conséquences de la grossesse sur le corps féminin

formation parentalitéTout le long de la grossesse, le corps de la future maman va subir plusieurs transformations. A la base, la peau du visage est transformée. Cette peau devient plus fine et transparente. Toutefois, la sécheresse de la peau du visage ainsi que des cheveux sont accentuées à cause des hormones. Pour cela, il convient de préserver la peau des lotions toniques à l’alcool et de préférer une bonne crème hydratante et un shampooing nourrissant.

Une femme enceinte évoque automatiquement le masque de grossesse. Il est caractérisé par des marques brunes apparentes qui impliquent le milieu du front, le menton, le pourtour de la bouche et la pointe du nez. Le masque de grossesse est visible entre le 4ème et le 6ème mois.

En principe, ce masque est plus accentué sous les effets du soleil, surtout sur les peaux mates. Pour réduire les effets du masque de grossesse, il est préférable d’éviter les expositions au soleil et de faire appel à une protection solaire à fort indice.

Au niveau des dents, les problèmes d’infection et de caries peuvent plus présents ce qui nécessite une surveillance chez le dentiste en milieu de grossesse. Pour les cheveux, ils sont plus secs et rêches et deviennent plus difficile à coiffer. Par contre, les cheveux gras produisent davantage de sébum. Quand on est enceinte, il faut éviter l’utilisation du sèche-cheveux et faire appel à plus de shampoing doux et nourrissant.

Au niveau de la poitrine, il faut se procurer un soutien-gorge adapté, car la poitrine est souvent distendue et prend du volume au fur et à mesure de la grossesse. A propos du ventre de la femme enceinte, une poussée de pigmentation apparait et produit des lignes brunes. Parfois, les vergetures sont plus nombreuses sur le ventre, les hanches et les fesses. Pour cela, il est recommandé dès le début de la grossesse, de favoriser l’application quotidienne de crème hydratante sur l’ensemble du corps.

Du côté des jambes, la femme enceinte peut faire de la rétention d’eau. Il est préférable de bien s’hydrater et de consommer davantage d’aliments diurétiques. En outre, il faut proscrire la station debout prolongée et surélever les jambes, ou pratiquer un massage drainant si nécessaire.

En ce qui concerne le dos, il est fortement sollicité lors d’une grossesse. Hormis les la prise des kilos, le centre de gravité a tendance à se déplacer vers l’avant. Cela provoque le creusement du dos. Il faut activer la circulation en bougeant souvent, rester assis plus longtemps tout en adoptant des chaussures confortables. Des séances d’ostéopathies ou d’acupuncture sont souvent très bénéfiques pour soulager les douleurs lombaires.

Les premiers signes de bébé, un moment très attendu

Quand bébé commence à communiquer dans le ventre de la future maman, c’est le moment des émotions partagées entre mère et enfant. Cet instant si tendre apparait généralement vers le 5ème mois de grossesse. Dans les faits, le fœtus commence à fournir les premiers signes après 7 semaines de grossesse mais cela demeure peu perceptible.

En outre, le bébé opère ses premiers retournements lors de la première échographie de 12 semaines de grossesse. Les mouvements de bébé dans le ventre maternel sont davantage ressentis si la maman attend son second enfant, aux environs de 17 semaines d’aménorrhée grâce à un utérus plus distendu.

Pour cela, il convient de masser souvent son ventre pour rassurer bébé. Ce geste de tendresse est déjà ressenti par le futur enfant.

Ce sont des gestes réguliers qui prouvent la vitalité du bébé et son excellente santé. En prenant un bain, le phénomène de vasodilatation va fournir davantage de sensibilité.

Toutefois, à partir de la 29ème semaine, bébé bouge moins car il dispose de moins d’espace. Les ressentis de la femme enceinte diffèrent selon chaque bébé. Certaines femmes parlent de caresses légères telle une plume, d’autres encore ont des sensations de papillon. Quelques mamans parlent de bulles qui explosent ou de vagues qui font un doux ressac.

Par la suite, les mouvements sont plus brutaux tels des hoquets, voire même des coups de pieds dans les côtes ou l’estomac. Quand il entend un bruit puissant, le fœtus peut sursauter. De même, le papa peut participer à ce pur moment de bonheur en touchant le ventre de sa femme afin de créer un lien avec son bébé.

L’alcool et la grossesse, évitez les dérives

Les médecins sont unanimes, l’alcool et la grossesse ne font pas bon ménage. Comme la boisson alcoolisée est composée essentiellement d’éthanol, ce composant toxique passe dans le sang du fœtus via le sang maternel et affecte directement le placenta. Malheureusement, le taux d’alcoolémie de bébé équivaut à celui de la mère. De plus, le foie du fœtus est encore immature et s’avère inapte à la métabolisation de l’alcool. Cela entraîne une nuisance dans le cadre du développement des organes du fœtus, modifie négativement sa croissance et favorise le retard psychomoteur.

Par ailleurs, l’alcool chez le fœtus, provoque des effets neurotoxiques sur les structures du cerveau notamment l’hippocampe. Ces effets neurotoxiques sont illustrés par des troubles cognitifs, des troubles de la mémoire et de l’attention. Cela peut aussi entraîner davantage d’hyperactivité, et de futurs problèmes d’apprentissage et d’assimilation de connaissances pour l’enfant qui va naître.

En parallèle, un abus d’alcool au cours de la grossesse peut impacter la croissance et le bon fonctionnement du placenta. Cette atteinte va affecter la plateforme de partage d’informations entre le fœtus et la maman. Enfin, l’hypotrophie ainsi que le risque de naissance prématurée sont des facteurs aggravants chez la femme enceinte qui abuse de boissons alcoolisées. Et ainsi provoquer un accouchement prématuré et des risques importants pour la vie du bébé.

Fumer pendant votre grossesse

Comme pour l’alcool, un excitant comme le tabac doit être proscrit durant toute la période de la grossesse. Fumer pendant la grossesse est néfaste en raison des propriétés carcinogènes et mutagènes des composants toxiques inhérents au tabac. Cela porte notamment sur les métaux lourds, les nitrosamines, entre autres.

De plus, la forte teneur en monoxyde de carbone, similaire à la pollution urbaine, s’introduit dans l’organisme maternel, produisant une hypoxie chez le foetus. Pour toutes ces raisons, le tabac s’avère particulièrement nocif pour le futur bébé. D’ailleurs, le poids de naissance du bébé d’une mère accro au tabac est nettement réduit et présente un risque majeur pour le fœtus.

Pour la maman, fumer pendant la grossesse n’est pas anodin. Des problèmes peuvent apparaître comme la grossesse extra-utérine, une fausse couche spontanée, des saignements vaginaux etc. Cela peut également entraîner une mauvaise position du placenta, voire un décollement prématuré du placenta ou un hématome rétro-placentaire. On peut aussi assister à une rupture prématurée des membranes qui provoquent un accouchement prématuré.

Par ailleurs, on peut observer l’augmentation de complications tant pour la mère que pour le bébé lors de l’accouchement ainsi que l’augmentation du risque de mort subite du nourrisson. Comme la nicotine passe directement dans le lait maternel, on peut s’attendre à une diminution de la production de lait maternel.

Le risque de malformation est très élevé chez les mères fumeuses. Pour connaître les solutions, pour vous faire aider d’arrêter de fumer, n’hésitez pas à consulter un spécialiste.

Les premiers mois, le premier trimestre avec l’échographie du premier trimestre

Le premier trimestre associé à la première échographie est un moment souvent attendu avec une certaine impatience. Il s’agit d’un instant magique qui fournit une masse d’informations importantes pour le développement de la grossesse et la bonne santé de son bébé.

La première échographie a lieu vers la 12ème semaine d’aménorrhée. L’échographie peut être établie auprès des services hospitaliers, les maternités, au sein du cabinet d’un gynécologue-obstétricien voire d’un cabinet de radiologie. On nomme également cet examen du 1er trimestre échographie de datation.

En effet, elle permet la définition de la date de fécondation en se référant au mode de développement du fœtus. Cet examen initial sert aussi à connaître la date prévue d’accouchement. En outre, la première échographie va permettre de déceler les éventuelles grossesses multiples.

Dans la majorité des cas, cette échographie du 1er trimestre est effectuée par une sonde transcutanée. Elle est posée sur la peau du ventre de la future maman. La pose de gel permet une meilleure transmission des ultrasons. La sonde est ensuite déplacée pour observer l’affichage des images de bébé. Une autre technique est disponible avec une sonde endovaginale.

L’échographie du second trimestre avec la connaissance du sexe de l’enfant

La seconde échographie revêt une importance capitale. Elle permet d’en savoir plus sur la croissance du bébé, de cerner les potentielles anomalies. Elle autorise également la détermination du sexe du futur bébé. On appelle aussi cet examen l’échographie morphologique. Il a lieu entre la 19ème et la 23ème semaine de grossesse. D’une durée moyenne de 30 minutes, de nombreux détails sont disponibles comme l’ensemble du corps du bébé, comme la tête, les bras, les mains, les jambes et les pieds.

Par ailleurs, on peut voir le fœtus bouger ses membres ou sucer son pouce. Au niveau des organes, il est possible d’observer le cœur, les reins. Pour le sexe de l’enfant, il convient de mettre le praticien au fait de la démarche des parents.

Chaque parent doit être préparé à connaître le sexe du bébé sans aucune contrainte et ce choix doit être commun.

Le dernier trimestre de grossesse, la dernière ligne droite

Cet ultime examen échographique se déroule entre la 31ème et la 33ème semaine d’aménorrhée. Au cours de ce dernier stade, le bébé a grandi davantage et une meilleure visibilité de son corps et de ses membres est encore observée. Comme pour les précédents examens, le praticien mesure plusieurs paramètres au niveau du fémur, de l’abdomen et vérifie le fonctionnement normal des nombreux organes de bébé.

Il contrôle également le cordon ombilical, le placenta et la bonne circulation sanguine. Il s’agit d’une sorte de bilan complet de l’état de santé général du bébé et de sa bonne position pour la préparation au futur accouchement. C’est une phase déterminante pour connaître les bonnes décisions à prendre pour la mère, pour le mode d’accouchement qu’elle va adopter, en fonction de sa morphologie. C’est le moment ultime pour définir toutes les phases de préparation mentale et physique à l’accouchement.

Conclusion

Il est préférable d’être bien préparés face aux attentes d’une grossesse et de connaître les réponses appropriées en consultant un professionnel et notamment un hypnothérapeute expérimenté.

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart

Votre panier est vide.